Orchid'Azur

Forum Orchid'Azur
 
AccueilRechercherPage FacebookS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Culture du Férocactus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Natacha

avatar

Nombre de messages : 1366
Age : 68
Localisation : La Garde (Var)
Date d'inscription : 11/09/2013

MessageSujet: Culture du Férocactus    Jeu 3 Juil - 19:16

J'ai su qu'Ange avait un petit problème  de culture avec son férocactus.
Je dépote et rempote en utilisant deux morceaux de polystyrène assez épais, comme cela c'est bien plus facile .
Je vous mets un site qui m'a été très utile pour la culture de mes férocactus


Source : http://theferocactus.free.fr/+%20Culture.htm


UN BON ENSOLEILLEMENT

  Les férocactus ne sont pas des plantes d'appartement. Ils ont besoin d'un bon ensoleillement pour développer de belles épines robustes. Il faut cependant faire attention aux brûlures du soleil. Après une période d'hivernage, il faut adapter la plante au soleil. Si la brûlure a quelques heures, on peut récupérer la tâche en arrosant abondamment la plante et en la cachant quelque temps du soleil. Après 48 heures la tâche est définitive mais s'atténuera avec l’âge.

<<<< Brûlure de férocactus cylindraceus

Les férocactus occupent à très long terme beaucoup de place. Il faut prévoir dès le début d'une collection que les petits férocactus deviendront grands. Le temps joue cependant pour nous, les férocactus poussent très lentement.  

LE SUBSTRAT

  Il est difficile d'offrir un substrat identique à celui des plantes de site. Dans ce domaine il y a autant de formules que de collectionneurs.                                                                    

Ma recette est la suivante :

1/3 de terre de jardin tamisé + 1/3 de terreau tamisé + 1/3 de sable de rivière + quelques cuillères de poudre d'os ou d'engrais bio pour fruit rouge. L'ensemble du substrat doit rester léger. L'eau doit s'infiltrer facilement et permettre une bonne aération des racines.

L'ARROSAGE

  Il faut bannir tout arrosage durant la période d'hivernage. Entre le 15 octobre et le 15 février mes férocactus sont au sec. Deux éléments ne sont pas compatibles avec les férocactus.

Les faibles températures et l'humidité sont néfastes aux férocactus

  Au retour des beaux jours, vous pouvez les arroser copieusement. Personnellement, j'utilise un peu d’Aliette pour les premiers et les derniers arrosages de la saison. Ce produit doit en principe réduire la pourriture du collet. Dans tous les cas, il faut éviter une humidité stagnante.

LE REMPOTAGE

  C'est le férocactus dans son ensemble qui vous signalera son besoin de changement,( Les racines sortent du pot, la terre est lavée, disproportion des volumes entre la plante et le pot......)

  J'utilise des pots en plastique. Les avantages par rapport aux pots en terre cuite sont le prix, la facilité de dépotage et surtout la réduction des arrosages car les pots plastiques conservent mieux l'humidité.

LES ACCIDENTS DE CULTURE

1/ La pourriture du collet

  Les mauvais arrosages en période d'hivernage en sont la raison. Si la pourriture est prise assez tôt, il suffit de curer la partie malade comme si vous mangiez un avocat à la petite cuillère. Laisser cicatriser ensuite la plaie avec de la poudre de charbon de bois ou du Mancozèbe. Malheureusement 9 fois sur 10 il est déjà trop tard et la plante est perdue d'avance.

Les taches orange

 Ces taches inesthétiques s'attaquent aux férocactus en période d'hivernage. L'humidité ambiante, la mauvaise ventilation et les basses températures en sont la raison. Si on corrige ces facteurs on conserve la plante mais elle restera tacher. Les férocactus latispinus et recurvus sont souvent sujet à ces taches.

La fumagine

  Le sucre des glandes nectarifères et l'excès d'humidité peuvent provoquer l'apparition de taches grisâtres sur les aréoles et les épines. Ce n'est pas très grave mais la fumagine se propage rapidement à toute la plante puis à ses voisines. La pulvérisation sous pression sur les taches d'un fongicide (Mancozèbe) dissout dans l'eau détruit en principe ce champignon. Il faut dans certains cas renouveler plusieurs fois l'opération.


La jaunisse du férocactus

  Lorsqu'un férocactus se vrille et jaunit du collet c'est signe de maladie des racines. Il faut dans ce cas dépoter la plante, jeter la terre et réduire de moitié les racines. Il ne faut pas avoir peur de casser la motte. Le nettoyage et la coupe des racines doit être important. Ensuite poudrer les plaies avec du Mancozèbe ou de la poudre de charbon de bois. Après quelques jours, vous pourrez rempoter le Férocactus dans un substrat sain et sec. Attendez 15 jours, 3 semaines avant d'arroser. La plante retrouvera vigueur les saisons suivantes.

<<< Jaunisse.

Les cochenilles

  Les cochenilles à bouclier ou laineuse sont une véritable saloperie mais par chance elles épargnent assez souvent les Férocactus. Si le cas se présente, j'utilise de l'Ultracide en pulvérisation. Malheureusement ce produit est dangereux. Il faut l'utiliser avec beaucoup de précaution.

Henri Kuentz, " Le  monde des cactus " vous propose des produits plus soft et tout aussi efficace sur son site.

Cette photo est une pure vision d'horreur. Imaginez que de retour de vacances vous retrouviez vos Férocactus en cet état. Je vous rassure de suite cela arrive rarement.

Les cochenilles dans certains cas sont recherchées pour obtenir des cristations.

Les blessures qu'elles provoquent et la réaction de la plante donnent certaines fois des résultats surprenants.

Les poux des racines

  Ces petites bêtes sont des cochenilles des racines. Elles se développent toujours dans des pots bien secs. Si l'invasion est modeste, laisser tremper vos plantes dans une bassine pleine d'eau mélangée avec un peu d'Ultracide. Dans le cas d'une invasion sévère, le rempotage avec un substrat sain s'impose. Bon courage.

Les araignées rouges

  Il faut avoir l’œil. Ces petites dames même petites sont une calamité. Elles vous fatiguent une plante à petit feu et colonisent très vite votre collection. Il faut surveiller ce type d'invasion car on s'en débarrasse difficilement. Les araignées rouges aiment les environnements secs et confinés. Pour s'en protéger il faut nettoyer sa collection, la serre mais aussi son environnement. La propreté est la meilleure prévention.

Les thrips

  Je ne suis jamais arrivé à en voir. Je n'ai pu malheureusement que constater les dégâts. Les thrips attaquent l'apex des férocactus. Ce n'est pas mortel mais cela change souvent l'aspect de la plante. Souvent le férocactus devient cespiteux et redonne avec le temps un nouvel apex. Je n'ai pas de solution.

Un autre site même si le premier est mon préféré : http://www.aujardin.info/plantes/ferocactus-latispinus.php

Ce site est utile pour identifier certain férocactus : http://www.kuentz.com/bt/index.php?module=categories&code_cat=10f050

et la idem pour l'identification avec de très belles images : https://www.google.fr/search?hl=fr&q=Ferocactus&gws_rd=ssl&tbm=isch
Revenir en haut Aller en bas
Yves

avatar

Nombre de messages : 1067
Age : 60
Localisation : Boulogne-Billancourt
Date d'inscription : 09/09/2013

MessageSujet: Re: Culture du Férocactus    Jeu 3 Juil - 20:40

Merci Nat. Bravo pour cette superbe fiche de culture   
Revenir en haut Aller en bas
 
Culture du Férocactus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orchid'Azur :: Le monde végétal :: Les Cactées et Succulentes-
Sauter vers: